Témoignage d’Amélia, jeune aidante de son frère Riwan

Les SoliDad’s nous offrent le témoignage d’une jeune aidante Amélia 15 ans, soeur de Riwan 18 ans atteint du Syndrome Cardio-Facio-Cutané. En résonance à notre participation au 1er Colloque Jeunes Aidants à Paris le 24 juin dernier💚  » Pas simple de faire un témoignage d’une adolescente aidante, tellement de chose qui me trotte dans la tête ! Cela fait trois fois que mon père part en vélo une semaine, pour parler de la cause des enfants atteints de handicap et maladie rare. Quand mes parents ont retiré mon frère Riwan pour maltraitance, avec intervention du défenseur des droits de l’enfant, mon frère s’est retrouvé du jour au lendemain à la maison sans école, et s’est retrouvé « cas sans solution ». Pourquoi ? Pour les établissements, juste parce qu’ils ne rentrent pas dans les cases: trop handicapé pour certains et pas assez pour d’autres. Notre parcours scolaire est plus ou moins tracé pour des personnes « ordinaires » comme ils disent, alors que pour eux c’est un vrai parcours du combattant ! Personne n’a pensé à ses enfants qui souhaitent avoir un parcours plus simple, avoir le choix… Cette année, les papas ont souhaité parler des aidants familiaux. Mais aussi les jeunes aidants comme moi, qui aident au quotidien un frère malade et/ou handicapé. Les SoliDad’s m’ont permis de reconnaître ma place d’aidante, j’ai pu en parler. Je suis très heureuse d’avoir participé comme bénévole à cette aventure humaine. Il y a quelques mois, on m’a proposé un stage cinéma/audio-visuel avec Jeunes AiDants Ensemble, un temps de répit pour les jeunes aidants. Cela m’a permis de m’exprimer à travers mon propre film et de rencontrer des jeunes aidants comme moi. On se sent moins seule et comprise. J’ai trouvé vraiment super ce que mon père a fait pour mon frère, Comme à chaque fois il est heureux de voir que l’on parle des enfants comme lui. Grâce à ce périple j’ai pu revoir des potes et vivre des choses qu’on n’oublie pas. Ça a été un énorme travail d’organisation pour ma mère et j’ai essayé de faire le maximum pour l’aider mais c’est quand même assez compliqué, j’ai toujours essayé de trouver du temps pour l’aider. Riwan c’est mon grand frère, on se chamaille et taquine ☺ Je ne fais pas vraiment attention à son handicap, sauf lorsqu’il a ses nombreux Rdv médicaux, mais aussi lorsque je remarque les regards et les réactions des gens sur lui. Je pourrais écrire une encyclopédie sur tout ce qui s’exprime sur le visage de chaque personne en voyant mon frère… » Texte : ©Amélia Calin/Les Solidad’s Photo: © Djamila Beldjoudi-Calin